La qualité environnementale : du bâtiment, aux logements jusque dans les assiettes !

Le futur lotissement de la Pelousière

Voir les Vidéos

Ecole et bâtiments communaux :

La commune de Langouët (+de 600 habitants) située en Bretagne, près de Rennes a rénové en 2004 son école maternelle et primaire publique selon les principes de la démarche HQE®.

Plusieurs facteurs ont motivé ce choix : contribuer au développement durable, être exemplaire dans la construction d’équipements publics, permettre l’échange, la discussion et l’innovation, réaliser des économies dans le fonctionnement du bâtiment et offrir un niveau de confort important aux usagers.

Ainsi pour la partie neuve une orientation bioclimatique a été privilégiée ; la bio-brique et le bois ont été utilisés (aucun traitement ni entretien pour le bois extérieur ; cires naturelles appliquées une fois par an pour le bois intérieur). Le chauffage par le sol améliore le niveau de confort hygrothermique obtenu. Pour la partie rénovée, le bois a également été utilisé, en complément de la pierre et de la terre existante. Des pares soleil ont été installés afin de prévenir la surchauffe de certaines parties du bâtiment.

Le confort visuel est optimisé grâce à un apport en lumière naturelle important : fenêtres présentes dans chaque classe et verrière sur le toit pour la partie neuve (avec écrans thermiques afin de limiter les apports solaires en été et afin d’homogénéiser les flux lumineux par une diffraction de la lumière) ainsi que l’utilisation d’un bois clair à l’intérieur des locaux. Toutes ces dispositions permettent d’assurer plus de 1000 lux intérieur pour 10 000 lux extérieur, ce qui réduit les besoins d’éclairage complémentaire. En hiver toutefois, un éclairage artificiel est assuré par des lampes basses consommations.

L’isolation phonique des façades est supérieure aux exigences de la loi sur le bruit du 31 décembre 1992. Les bruits intérieurs ont quant à eux été limités grâce à des séparations acoustiques entre les classes et l’absence de couloirs sonores. La durée de réverbération dans les classes est inférieure à 1 seconde (0.40 s pour les classes primaires, 0.30 s pour la classe maternelle et le dortoir). L’isolation acoustique entre classes est supérieure à 70 dba (mur épais et double porte label 45 dba).

En outre, des économies importantes de fonctionnement sont réalisées par la commune : des panneaux photovoltaïques ont été installés, permettant de couvrir entièrement les besoins de l’école ; une cuve de récupération des eaux de pluie a été installée. Cette dernière permet d’alimenter les sanitaires de l’école, et en été d’arroser les espaces verts communaux.

L’ensemble des bâtiments communaux a été rénové selon les mêmes principes. L’ensemble, dont l’école, est chauffé par une chaudière bois énergie (100 KW). Depuis 2007, la commune produit autant d’électricité qu’elle en consomme.(panneaux voltaïques)

La mairie de Langouët sert depuis 2004 le déjeuner avec 90% de produits issus de l’agriculture « bio », à ses 60 écoliers. Ce travail, mené en collaboration avec l’association départementale CIVAM 35 (Centre d’Initiative pour Valoriser l’agriculture et le milieu rural) et le GIE « manger bio 35 permet aux enfants l’apprentissage d’un repas sain et équilibré. D’autant qu’en complément, de nombreuses animations pédagogiques sont réalisées tout au long de l’année tant sur la diversité des aliments, leur saisonnalité, leur culture, les apports nutritionnels, etc. De nombreux outils et supports sont utilisés pour faire passer le message de manière ludique : dessins, films, visites, culture d’un potager au sein de l’école.

Urbanisme

Le Pays de Rennes connaît une forte pression foncière. Près de 60 000 personnes vont devoir être logées dans les 10 années à venir du simple fait de la décohabitation (enfants majeurs, divorces…). Le développement social constitue une notion clé. On observe l’arrivée d’une population aisée dans le Pays et la baisse de l’offre en matière de logements sociaux est inquiétante. La commune réserve des logements neufs à des primo-accédants disposant de budgets moyens. Ainsi, la commune projette de construire de 19 logements sociaux en bois (acquisition sociale à la propriété) avec pour objectif une consommation de 30KWH par m²par an.

Lotissement écologique de la Prairie Madame (dans le centre bourg) inauguré le 15 septembre 2007, à l’occasion du Forum de l’habitat sain et des économies d’énergie, en partenariat avec la commune de Bazouges sous Hédé.

Le lotissement repose sur un cahier des charges pointu ( récupération des eaux de pluie pour les sanitaires, bois et brique mono mur imposés, chauffe eaux solaire et orientation bioclimatique obligatoire, chauffage bois énergie, voirie à base de liant végétal, accès voiture limité, incitation aux matériaux intérieurs sains).

L’apport singulier de la commune est de démontrer par l’expérience que le développement durable ne peut en aucun cas signifier un surcoût dans l’économie même de la construction.

Ecole : 694 € HT le m² ; Pôle Mairie : 987 € HT le m² ; Maisons : entre 128 000 € HT et 168 000 € HT pour 130 m² habitable, terrains entre 284 et 484 m².

Cela implique une ingénierie de la construction intégrant la HQE comme concept systémique.

Economie solidaire

Porteur d’une nouvelle dynamique économique, le pôle de l’économie solidaire du Pays de Rennes, a été inauguré à Langouët, le 15 septembre 2007. La Communauté de communes du Val d’Ille a mis en œuvre ce projet, qui entre dans le cadre du Contrat de Pays avec la Région et bénéficie des aides du Département, de l’Etat et de la Fondation de France.

Fruit de la réflexion de la commission « économie sociale et solidaire » du CODESPAR (conseil de développement du Pays de Rennes), il a été mis en place pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Avec 216 m2, il pourra héberger 3 à 10 activités en même temps, pour une durée de 6 mois à 2 ans, venant d’associations, de coopératives ou de mutuelles oeuvrant dans le domaine du développement durable et ayant un caractère d’utilité sociale : services aux personnes (enfants, personnes âgées, handicapées…) insertion, culture, environnement, solidarité internationale, commerce équitable…

Le bâtiment destiné à accueillir le Pôle de l’économie sociale et solidaire fait partie des bâtiments HQE de la commune. Il accueille d’ores et déjà l’association « Enfance Val d’Ille » qui met en place des modes de garde alternatifs, ainsi que l’association « Nouvel Air », de Montreuil-le-Gast, qui entend créer un lotissement solidaire et écologique.

Ecrire une réponse

* Denotes Required Field