Fauchage tardif

Sur les bords de route entretenus par la communauté de communes, des opérations de fauchage sont effectuées tous les ans. Les accotements sont fauchés deux fois par an (à partir de juin et à partir de septembre) et les fossés-talus une seule fois par an (à partir de septembre). Ceci permet aux fossés et talus de bénéficier d’un fauchage tardif, qui permet à la végétation d’accomplir un cycle de végétation (les plantes montent en graines en réensemençant naturellement la terre) et aux petits animaux d’y trouver refuge.

Les services de la communauté de communes sont intervenus les 24 et 25 juillet sur la commune pour faucher de façon sécuritaire les carrefours et abords de panneaux signalétiques. Le coté des routes indiqué en fauchage tardif est resté non fauché, l’autre coté étant coupé pour la sécurité des piétons et le croisement des voitures.

Le fauchage des talus aura lieu en octobre sur la commune.

En 2021,  la première coupe dans le respect du fauchage tardif interviendra plus tôt en mai pour valoriser la fauche en méthanisation comme les autres communes du Val d’Ille Aubigné,  ce qui n’a pas été possible cette année en raison du fauchage intervenu tardivement (en juillet)

Avec ce mode de gestion, chaque commune participe à sa façon au maintien de la biodiversité et à la réduction des gaz à effet de serre. Des panneaux en bois ont été installés par le chantier d’insertion du Val d’Ille pour attirer l’attention sur le mode de gestion en « fauchage tardif ».

Ce mode de gestion bénéficie donc à la nature (coquelicots, boutons d’or, orchidées, papillons, araignées, chardonnerets, hérissons) mais aussi à la population : moins de pollution de l’air par des passages moins fréquents des engins de fauchage, moins de matière organique et d’hydrocarbures dans l’eau des cours d’eau, et plus de biodiversité, donc plus d’insectes pollinisateurs, par exemple !